Trois petites gens

Paris, Septembre 2016

Se sentir proche
Loin de ce qu’il se passe derrière
Une ombre que l’on moque
Des feuilles qui tomberaient presques

Le temps est à revendre plus loin
Paroles en l’air
Qui rejoignent celles du café
Où se finira la balade

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star